PETAIN Héro ou paria

Avatar de l’utilisateur
Fabrice
Administrateur
Messages : 28
Inscription : lun. nov. 26, 2018 11:17 pm

PETAIN Héro ou paria

Message par Fabrice » dim. déc. 23, 2018 10:29 am

Comme l'heure est à l'apaisement et au politiquement correct, j'ai envie de dire deux mot sur ce Général controversé et dont la véritable histoire est occultée, en fait plutôt tronquée. En effet on nous montre et on enseigne à nos enfant dans une optique de culpabilisation générale du peuple français la partie de sa vie la plus opaque sinon la plus interprétée. Mais au fond que savons nous de manière impartiale. Peu de chose, il nous est résumé son action dans l'histoire de France sur la partie de la fin de sa vie ou il a pris ses plus mauvaises décisions. Du moins c'est ce que nous disent ceux qui on écrit l'histoire d'après guerre, pour la plupart ancien responsables du désastre et en mal de se racheter et de rejeter ou plutot d'occulter leurs lachetés et turpitudes. Mais ou étaient ils quand il  s'est trouvé propulsé au pouvoir, ou étaient nos hommes politiques élus et en charge du pays........

L’histoire de cet homme est emblématique de la versatilité des opinions. De la légèreté des jugements et de la volatilité des certitudes.
Bon nombre des gens qui le décrient aujourd’hui ne serait pas là si lui-même n’avait pas été présent en 14-18. On peut toujours le critiquer ou même lui dénier ses mérites de l’époque, les faits restent et ils sont têtus. La bataille de Verdun est bien la sienne, même si un tribun moderne ou soi-disant tel, indique au mépris de toute analyse que pour lui le gagnant de la guerre est Foch.
Le vainqueur de la guerre et à quel prix, c’est le peuple français et c’est tout. Ces généraux et maréchaux honorés après-guerre n’ont été que les artisans du succès et dans ces artisans l’un des rares à se préoccuper de ce peuple par ailleurs si malmené, si méprisé par ses soi disant élites, c’est Pétain. C’est lui qui même si cela tient autant de la communication que d’un souci réel, s’est préoccupé du bien être si l’on peut appeler cela ainsi du soldat. Qui a cherché à améliorer son ordinaire, ses soins, le traitement des blessés, le ravitaillement, tout simplement sa vie quotidienne. Mais c’est aussi lui qui a le mieux appréhendé la guerre nouvelle qui se présentait. C’est lui qui a organisé les rotations d’unités, les concentrations massives d’artillerie, etc. Il organise la guerre d’attrition matérielle et engage ses troupes avec beaucoup plus de discernement et de parcimonie que les autres généraux. Certain le trouve pessimiste là où il n’y a que de la réflexion teintée de prudence ou plutôt de lucidité. Verdun c’est une bataille de logistique, de matériel, au fond, et celui qui l’a organisée et gagnée c’est Petain. Le prix en vies humaines pour les Français : 162.000 morts environ.
C’est lui qui a battu les allemands sur le terrain de la rationalisation et de l’organisation.
On lui met sur le dos pèle mêle les exécutions de réfractaires ou considérés comme telle, mais en réalité très peu sont de son fait.
Le grand artisan des révoltes fut Nivelle surnommé « le boucher », avec son compère Mangin.
Foch a gagné la bataille de la Marne, la première, c'est vrai. Mais ensuite il a assumé les échecs qui se sont accumulés. Limogé il est revenu et a dirigé les trois armées alliées pour finir et remporter la guerre. C’est un offensif qui trouvait le traité de Versailles trop doux, ce en quoi il n’avait pas tort.
C’est Nivelle qui sacrificia bêtement ses unités lors de l’offensive du Chemin des Dames et qui s’obstina à continuer d’envoyer inutilement à la mort unité après unité sans aucun résultat ni espérance de résultat. C’est à partir de là que les mutineries ont éclaté. Il en est le grand responsable. Nivelle bien servi par Mangin c’est le mépris des pertes, des soldats, c’est le manque d’intelligence militaire, de talent, qui pour couvrir ses lacunes et son incompétence se retranche derrière la tactique de l’offensive à outrance en mettant sur le compte du manque d’allant de courage de la troupe les résultats désastreux de ses initiatives. Nivelle est l’assassin de la troupe.
Pendant l’entre deux guerres c’est grâce aussi à la protection de Pétain que De Gaulle put développer ses idées novatrices tirées pour la plupart de sa relation avec le maréchal Russe Toukhatcheski  Père de l’art opératif.
Mais tout cela, nos maitres à penser, journalistes, hommes politiques à la quête de voix et de mandats n’en on que faire. Ce qui compte le symbole facile et sans risque. Celui sur qui on peut taper sans craindre de retour de bâton. Le bouc émissaire idéal.
La période de la deuxième guerre mondiale pendant laquelle le général Pétain a exercé le pouvoir était particulièrement opaque et d’une lecture pour l’avenir digne d’une voyante de boule de cristal.
L’obsession de Pétain, le retour des prisonniers de guerre (2 millions quand même). Ces mêmes prisonniers qui doivent leur statut pour grande partie à l’inconséquence de nos hommes politiques de l’époque qui d’ailleurs n’ont jamais assumé leur responsabilité sur cette défaite. Des lâches comme d’habitude. D’ailleurs on pourrait résumer leur prestation pendant juin 40 à cette boutade : courage fuyons. Remarquez ceux qui nous dirigent actuellement sont du même tonneau. En plus ce sont des menteurs, escrocs, voleurs, etc, mais c’est un autre débat.
 
A Suivre

Avatar de l’utilisateur
Mogwaii
Messages : 22
Inscription : lun. nov. 26, 2018 2:20 am

Re: PETAIN Héro ou paria

Message par Mogwaii » lun. déc. 24, 2018 4:52 pm

Intéressant Fab. Il est vrai que bien souvent, un personnage emblématique (ou non) n'est jugé que sur une prestation ou un acte précis, occultant le reste de son parcours ou de sa vie. Pour certains, ce genre de considération est louable mais pour d'autres, cela les dessert aux yeux du public et de l'Histoire.

Répondre